Agence immobilière Angers

Depuis longtemps, les méthodes de vente des promoteurs immobiliers ont semblé évoluer à une vitesse nettement plus lente que les technologies de l’information. Alors qu’IBM invente des ordinateurs capables de rivaliser avec des joueurs humains à Jeopardy et que Google s’apprête à lancer des lunettes permettant de mettre en place la réalité augmentée grâce à l’agence immobilière à Angers, bien des courtiers immobiliers en sont encore aux bonnes vieilles méthodes! Les catalogues de propriétés et les sites web de vente immobilière existent depuis bien longtemps mais ils négligent un aspect bien important pour le consommateur : l’impression de se sentir présent dans la maison de ses rêves.

Les vidéos, de plus en plus en vogue

Bien que les caméras vidéo existent depuis bien des lustres, bien des gens n’ont pas encore compris qu’il était possible de faire faire le tour du propriétaire à un acheteur potentiel en enregistrant une vidéo de quelques minutes exposant les différentes pièce d’un condominium ou d’une maison à vendre à ANgers 49000 par l’agence immobilière. Bien que les mœurs soient en train d’évoluer à ce niveau, une visite sur les sites de plusieurs courtiers (Duproprio, Remax) démontre que les propriétés qui y sont exposées ne peuvent être vues que par le biais de quelques jolies images.

Les visites virtuelles de l’agence immo ANGERS, le pas suivant à franchir?

Les innovations apparaissent sur le marché bien plus rapidement que n’évolue le taux d’adoption des courtiers et des agences. À Montréal, l’entreprise Urban Immersive lançait récemment une suite de logiciels permettant aux promoteurs et aux courtiers tels que SImon Lévy d’organiser la visite virtuelle d’une maison 3D ANGERS! Bien que nettement plus coûteuse que les méthodes traditionnelles, puisqu’elle requiert notamment l’intervention de photographes spécialistes de la 3D, cette méthode a l’avantage de permettre une immersion réelle du consommateur au sein de la propriété qu’on lui présente. Il contrôlera notamment ses déplacements, montera les escaliers pour visiter la chambre des maîtres et pourra même entrevoir par la fenêtre la vue sur la ville! Il ne manque que l’odeur de pain frais qui chatouille les narines pour rendre le réalisme encore plus frappant.

 

La compétition favorisera-t-elle le développement technologique angevin?

Bien des experts du milieu immobilier canadien commencent à parler d’une sérieuse baisse de la demande de nouvelles propriétés dans la métropole québécoise de Montréal. Quand on considère que bien des projets immobiliers de condos neufs sont aujourd’hui en route, on présume que certains promoteurs doivent se ronger les ongles en voyant ces statistiques assez peu encourageantes. Une telle conjoncture n’a pas le choix de pousser les meilleurs acteurs à modifier leurs méthodes pour rester en avant du peloton et réussir à écouler leurs propriétés plus rapidement que les autres.  Les technologies comme celle évoquée plus haut finiront potentiellement par devenir une façon pour les promoteurs de se démarquer sur leurs compétiteurs. Les consommateurs sont parfois fatigués de devoir courir les visites libres pendant les fins de semaine : en leur offrant la possibilité de faire le tour d’un condominium en direct de leur propre foyer, on marque sans aucun doute de précieux points auprès d’eux.

Il serait surprenant que l’adoption massive des technologies de visite virtuelle se fasse avant encore quelques années, mais il est presque assuré qu’elle deviendra un jour la norme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *